Comment filmer et photographier un mariage ?

Dernière mise à jour : mars 9

Ici, on va voir comment se comporter lorsqu’on photographie ou qu’on filme un mariage. On ne va parler de techniques de tournage mais bien de comment agir lorsqu’on débute dans le monde du mariage.



C’est un milieu particulier car il faut avoir une attitude différente de quand on shoot pour une entreprise ou quand on fait une séance shooting.

Vous devez comprendre que lorsque vous êtes photographe ou réalisateur et que même si les mariés sont vos amis ou que vous les connaissez bien, vous devez avoir une certaine distance avec eux. Pourquoi ?

Parce que ces personnes sont en train de vivre un jour unique, intime, stressant et sur lequel elles ont beaucoup d’attentes. Vous devez donc les laisser profiter, se concentrer si besoin, être toujours présents avec eux, être attentifs à ce qu’ils font mais ne pas penser à vous. Les mariés ne sont pas là pour vous ce jour là. Ils sont là pour eux, pour leurs proches. Ils en ont donc « un peu » rien à faire de vous à ce moment là. Il faut être à ce moment là, un fantôme. Il faudrait que ces personnes ne vous voient même pas. Et ça, c’est très compliqué à faire parce que, parfois, on a un peu cet égo de se dire « ils ne m’ont pas regardé », « j’aimerais leurs demander de faire ça ». Pas du tout… Vous devez complètement vous effacer à certains moments, je pense notamment à la cérémonie.

Vous ne devez jamais les déranger. Vous ne devez jamais les étouffer et leurs donner une pression supplémentaire. C’est pourquoi, le conseil le plus simple à appliquer c’est d’utiliser une longue focale, un zoom, pour être un petit plus loin, pour ne pas qu’ils sentent votre présence, qu’ils ne se sentent pas observés. Pour qu’ils puissent vivre leur vie. C’est comme ça que vous aurez des moments et des émotions naturelles. Il y a déjà énormément de monde autour d’eux, ils sont sollicités en permanence pour l’organisation…

Dans l’idée d’être un fantôme, après les préparatifs, on ne leurs parle quasiment plus jusqu’au diner. Tout au long de la journée ensuite, ils sont occupés avec leurs proches, ils profitent de leur fête… À aucun moment, on ne va aller leurs parler pour les déranger. Par contre, si c’est eux qui viennent nous voir pour nous demander quelque chose ou nous parler, alors oui, on va prendre le temps de leur parler.

Quand vous faîtes un shooting, c’est beaucoup plus facile demander aux personnes de refaire quelque chose. Là, ce n’est pas possible. Le passage des alliances, ça n’arrive qu’une fois, vous n’avez qu’une seule chance de faire les bonnes images.

Donc là aussi, le 2ème conseil c’est d’être très réactif. Vous n’avez pas le droit à l’erreur à ce moment là pendant un mariage, ou même un autre évènement d’ailleurs. C’est le même principe.

Dès la seconde où vous arrivez, il peut se passer des moments, des imprévus, des émotions qui surgissent et vous n’avez pas le droit de les louper. Donc le matos, il doit être prêt, vous devez savoir ce que vous allez utiliser, comment. Vous devez en fait avoir anticipé vos besoins. Quand ces moments là arrivent, vous devez être à votre place. Vous déjà, vous devez être prêts. À aucun moment, si par exemple, la maman fond en larmes en voyant sa fille dans la robe, si vous leurs dîtes à ce moment là que vous n’étiez pas prêts, alors là c’est foutu. Parce que la relation de confiance va se briser et ça, surtout si c’est au début de la journée, c’est pas possible. C’est un moment qui n’arrivera qu’une seule fois et si vous le râtez, à mon avis les mariés ne seront pas très contents. Vous devez donc toujours être prêts avant eux, vous devez anticiper les moments importants.