Le mode manuel en PHOTO

Dernière mise à jour : 9 juin 2020

Le mode manuel se compose de 3 caractéristiques avec lesquels il faut jouer, avec lesquels il va falloir faire des compromis !



La vitesse d’obturation


C’est-à-dire le temps pendant lequel votre capteur sera exposé à la lumière. Vous pouvez imaginer un petit volet devant votre capteur qui va s’ouvrir pendant un temps donné puis se refermer.

Ça se compte en fraction de secondes donc c’est le fameux 1/ quelque chose que vous retrouvez sur votre appareil.

Plus ce temps de pose va être long, plus la lumière va avoir le temps de s’imprégner sur le capteur, c’est-à-dire que tous les mouvements qui apparaissent dans votre champ pendant ce temps seront imprimés sur le capteur, sur votre photo.


Sur la photo de droite, le moment capturé est beaucoup plus court (1/320e), le sujet a donc moins le temps de bouger, ce mouvement est donc plus net. Sur celle de gauche, la photo a été prise à 1/40e ce qui laisse la place au flou de mouvement.

Vous aurez donc compris que, pour le sport, on privilégie une vitesse d’obturation très élevée et pour du paysage ou d’autres domaines, on peut utiliser une vitesse plus longue pour donner des effets. Quand la vitesse est faible, toujours utiliser un trépied sinon même votre propre mouvement de déclenchement de la photo rendra votre image floue.


Compromis : plus la vitesse est élevée, moins la lumière n'a le temps d'entrer. Dans un endroit sombre, il est donc souvent compliqué d’avoir une vitesse élevée. Ce qui est un problème quand on photographie quelque chose en mouvement comme du sport en intérieur par exemple. Mais c'est facilement contournable quand le sujet est immobile, il suffit de poser l’appareil sur un trépied et l’image sera parfaitement nette même avec une vitesse faible. C'est d'ailleurs comme ça qu'on peut réaliser des photos d'étoiles.



L’ouverture


qui est en fait l’ouverture du diaphragme qui s’exprime en f/ quelque chose. C’est donc un genre de cercle que vous allez choisir d’ouvrir ou de fermer pour laisser rentrer une certaine quantité de lumière sur votre capteur. Plus vous ouvrez, plus la quantité de lumière est importante, plus le chiffre f/ va être petit ; et inversement.

Ce paramètre va être défini par votre objectif qui a une valeur maximale d’ouverture. Certains pouvant aller jusqu’à f/1.2 voire f/0,8 ce qui est très très lumineux.