ORGANISER UN TOURNAGE

Organiser un tournage n’est pas toujours une mince affaire surtout quand il s’agit d’une grosse production avec beaucoup d’intervenants.


Dans cet article, je te donne quelques conseils qui pourront t’aider dans tes démarches de production afin d’être le plus efficace possible au moment du tournage.


Ce qu’il faut savoir c’est que la préparation du tournage représente environ 70% du projet, pour 10% de tournage et enfin 20% de post-production… Ce n’est donc pas une étape à prendre à la légère !

CONTRATS & TARIFS


La première chose à faire quand on débute un projet, c’est de valider le cadre contractuel et tarifaire avec le client. C’est-à-dire savoir exactement le budget dont vous disposez pour réaliser ce projet et surtout connaître les conditions tarifaires de tous les petits éléments qui vont s’ajouter au devis initial au fur et à mesure : comédiens, accessoires, locations… Tout ça doit être précisé au moment de la négociation avec le client pour savoir si ces éléments sont inclus dans votre devis de prestation ou s’ils feront l’objet de devis/factures supplémentaires par la suite.

L’ÉQUIPE


Une fois que le projet est validé avec le client, il faut s’attaquer à la constitution de votre équipe. Sur les petits tournages, il est fort probable que vous soyez polyvalent et occupiez vous-mêmes tous les postes #vidéastes. Sur les gros tournages, il faut décider de qui va réaliser, qui va cadrer, qui va prendre le son, qui va faire le montage, qui va faire la régie, etc.


Pour constituer une équipe, c’est important de vous entourer de gens que vous connaissez, dont vous appréciez le travail, qui rentre dans votre budget.


Petit point administratif : si c’est vous qui devez les rémunérer, pensez à bien demander en amont leur tarif ainsi que leur statut (micro-entreprise, intermittent…). Attention car cela va influencer le mode de rémunération et les démarches qui en découlent.

LE CASTING


Ensuite, vient le moment du casting. C’est souvent le client qui s’en charge mais je vous conseille vraiment de vous en occuper. Le casting, c’est ce qui va faire toute la différence entre un projet amateur et un projet professionnel. Si les personnes ne sont pas à l’aise devant une caméra, cela va largement vous compliquer la tâche et le rendu final sera décevant pour vous et pour le client.


C’est pour ça que c’est important d’avoir un bon casting de comédiens et de vous en occuper vous-mêmes. Pour cela, il existe des tonnes de site internet ou de groupes Facebook pour passer des annonces. Le but est de faire une première sélection de comédiens à proposer à votre client pour que ce soit ensuite lui qui ait le dernier mot et le choix final de casting.

Pour être sûr de faire une bonne sélection qui plaira à votre client, déterminez avec lui en amont la personne idéale que vous recherchez (genre, âge, look, etc).


De la même façon, il faut bien se renseigner de savoir comment rémunérer les comédiens (statuts et tarifs) et savoir si c’est inclus dans votre devis initial, si c’est un devis annexe ou si c’est directement le client qui s’occupe de la rémunération.

LES REPÉRAGES


Les lieux de tournage vont participer à l’atmosphère, l’ambiance et l’univers du shooting. C’est pourquoi il faut les repérer en amont pour se rendre compte sur place du rendu (ensoleillement, angles de vue possible, détails parasites en arrière-plan, détails parasites sonores, etc).


Ça peut également être intéressant de faire des repérages de plusieurs lieux, d’en prendre les photos et les notes correspondantes pour ensuite faire choisir votre client. Ca permet ainsi d’impliquer votre client dans le projet.

LE CONCEPT


L’étape suivante, une fois que vous avez les lieux de tournages, l’équipe et le casting, va être de mixer tout ça pour en ressortir un concept général du projet. Le but est de donner les grandes idées, les lignes directrices du shooting et de valider la direction artistique avec votre client.

L’ÉCRITURE


Vous pouvez ensuite passer à l’écriture : le script, le découpage, le storyboard, la shot list… Il y a plein de formats différents possibles pour structurer et écrire votre projet. Le but est de définir ce qu’on va voir à l’image, plan par plan. L’idée va être de détailler le plus possible ce que vous savez du plan (résumé, comédien qui apparaît, lumière, valeur de plan, habillage graphique, etc) pour que votre client puisse se projeter au maximum.

LE DÉPOUILLEMENT


Quand l’écriture est validée, vous pouvez passer à l’élaboration du dépouillement. Le dépouillement est un document utilisé principalement au cinéma qui permet de résumer dans un tableau tous les besoins et toutes les informations nécessaires à la réalisation d’une séquence.


Il y a donc une page par séquence et absolument TOUS les détails sont écrits.