ROADTRIP AU MEXIQUE (Yucatan)

Un grand classique : le roadtrip dans la péninsule du Yucatan permet de découvrir les plages de rêve, les cités Maya, les réserves naturelles, les cenotes, la gastronomie et la culture de la région la plus visitée du Mexique. C’est le voyage idéal pour des vacances exotiques et dépaysantes.

L’itinéraire de nos 15 jours de roadtrip au Yucatan

Quintana Roo, Campeche, Yucatan


Notre itinéraire de 2 semaines en détails, jour par jour :


JOUR 01 : CANCUN - AKUMAL (Location de la voiture à l’aéroport, Premiers pas au Mexique…)

JOUR 02 : AKUMAL - TULUM (Akumal, Nager avec des tortues, Les Ruines…)

JOUR 03 : SIAN KA’AN (Réserve naturelle et infos pratiques…)

JOUR 04 et 05 : BACALAR (Bacalar, où dormir, où manger ?)

JOUR 06 : CALAKMUL (Cité maya et infos pratiques…)

JOUR 07 : CAMPECHE (Visiter la ville, où dormir…)

JOUR 08 : UXMAL (Les ruines et infos pratiques…)

JOUR 09 : CHICHEN ITZA - VALLADOLID (La 7e merveille du monde, infos pratiques, visiter la ville…)

JOUR 10 : LAS COLORADAS (Lacs roses, notre avis et ses alentours…)

JOUR 11, 12 et 13 : HOLBOX (Infos pratiques sur l’ile, où dormir, où manger ?)

Les détails de notre itinéraire au travers de nos meilleurs spots photo.

Amoureux des belles images, notre métier nous pousse à toujours chercher les endroits les plus époustouflants d’une destination. Pour notre voyage au Mexique, nous vous dévoilons nos 10 spots incontournables pour les photographes et vidéastes en roadtrip au Yucatan.


SPOT 01- AKUMAL

À peine arrivée à Cancun, nous nous empressons de nous rendre à l’agence de location de voitures pour prendre la route au plus vite.

LOUER UNE VOITURE au Mexique n’est pas compliqué et pas très cher. C’est un très bon moyen d’être autonome dans ce pays où les distances deviennent rapidement plus grandes que prévues. Attention à bien vous munir d’une carte de crédit et non de débit : cela vous évitera de longues négociations avec l’agence pour prendre votre voiture.

Nous prenons pour la première fois la route, au Mexique, et découvrons les coutumes avec ses « topes », ses « retorno » et ses limitations de vitesse. CONDUIRE AU MEXIQUE demande quelques minutes d’adaptation, comme dans tous pays, mais c’est loin d’être insurmontable.

Notre but : rejoindre Akumal. C’est là bas que se trouve LE spot à tortues de la péninsule du Yucatan. Une fois arrivés sur place, un guide touristique nous explique qu’il est interdit de voir librement les tortues. Nous devons, dans un premier temps, payer pour accéder à la plage puis payer pour prendre un guide nous emmènera voir les tortues « dans les règles ». Nous étions un peu surpris et avons eu peur de tomber dans un piège à touristes mais il s’avère que non. Après vérifications, l’accès à la plage est réglementé pour protéger les tortues car, avant cette réglementation, des milliers de touristes se rendaient sur cette plage chaque jour et venait toucher les tortues et faire n’importe quoi avec…

Nous avons donc accepté la règle du jeu et le jeu en valait la chandelle. Les tortues sont ici tous les jours car il y a de la nourriture en abondance à cet endroit précis. Il y a donc 99% de chance d’en voir chaque jour. Et pour nous, cela n’a pas manqué ! Menés par notre guide, nous avons pu observer une dizaine de tortues et ainsi réaliser un des plus grands rêves de Jérôme.


Un conseil cependant : arrivez tôt, avant 9h si possible. Nous étions seuls dans l’eau avec notre guide à cette heure là. Quand nous sommes sortis une heure plus tard, deux groupes d’une dizaine de touristes chacun entraient dans l’eau…

L’entrée à la plage et le guide coûte environ 25€ par personne pour une heure de snorkelling.

SPOT 02 - TULUM


Nous nous rendons ensuite vers Tulum et commençons par faire un tour dans la ville. Les quelques rues touristiques sont sympa et branchées mais dès qu’on s’éloigne un peu, on ne se sent plus trop à sa place. C’est donc un sentiment mitigé que nous retenons de cette ville qui laisse tout de même place à de nombreuses oeuvres de street art.

Le point culminant de Tulum se trouve près des plages, à une dizaine de kilomètres du centre ville. Les ruines sont en fait le centre d’intérêt touristique. L’entrée coûte 3€ par personne. C’est notre premier contact avec un site maya ! Et ça donne un petit avant goût de ce qui nous attendra par la suite. Pendant toute la visite du site archéologique, de nombreux iguanes montraient le bout de leurs nez, se dorant la pilule sur les pierres des vestiges.

En repartant des ruines, vous aurez peut-être la chance de croiser des coatis : ces petits ratons-laveurs du Mexique !


Même si nous ne y sommes pas arrêtés, les plages sont magnifiques et les hôtels qui longent la côte doivent l’être tout autant. On vous conseille néanmoins de commencer votre roadtrip par ce côté Akumal / Tulum qui restent très touristiques pour ensuite se diriger vers un Mexique plus authentique. Finir le séjour ici nous aurait probablement déçu !

SPOT 03 - SIAN KA’AN

Si nous devions décrire le paradis, c’est sûrement à Sian Ka’an qu’il ressemblerait. « Là où le ciel commence », c’est la signification du nom de cette réserve.

Guidée par Martine, guide indépendante francophone d’origine québécoise, nous avons appris à observer, écouter et ressentir la nature. Un apprentissage qui nous aura servi tout au long de notre séjour. Tout en nous comptant l’histoire de cette biosphère protégée à l’UNESCO, les vautours, crocodiles, hérons et autres oiseaux faisaient leurs apparitions, pour le bonheur de nos rétines et nos appareils photo.

La journée a commencé par une excursion en bateau, le long des canaux de la réserve. Les palétuviers et la couleur turquoise de l’eau ne mettent pas longtemps à nous dépayser, à nous faire sentir tous petits et à nous apaiser.

Après un moment de « flottaison » dont je vous laisserai le soin de découvrir en personne (l’un des meilleurs moments de ma vie), nous reprenons notre route sur la terre ferme avec une balade au coeur de la foret tropicale.

Les yeux et les oreilles aguerris de Martine nous auront permis de découvrir 38 espèces dans leur habitat naturel. Quel plaisir !

Pour visiter la réserve de Sian Ka’an avec Martine, contactez-la par mail : martinedufour.excursions@hotmail.com

SPOT 04 - BACALAR

La météo n’était pas au beau fixe lors de notre venue à Bacalar mais l’endroit n’en reste pas moins magnifique. Bacalar, c’est un charme unique : des cabanes sur pilotis donnant sur cette lagune paradisiaque. C’est l’endroit idéal pour se ressourcer en milieu de séjour.

Nous avons séjourné à l’hôtel Ecotucan qui est certainement notre hôtel coup de coeur du séjour. Des petites maisons individuelles, le tout perdu en pleine nature avec la possibilité de faire du kayak sur la lagune… Le rêve !

Attention si comme nous, vous avez besoin d’une centrale électrique pour recharger toutes vos batteries de téléphones, appareils photo, ordinateurs : il n’y a pas d’électricité dans la chambre. Il vous faudra donc prévoir du temps pour recharger tout ça à l’accueil quand vous petit déjeunez par exemple.


Pour profiter de l’ambiance locale, nous sommes allés boire un verre et manger au restaurant Los Aluxes qui a une balançoire au dessus de l’eau. La nourriture y est excellente, j’y ai mangé mon meilleur guacamole du séjour. D’ailleurs, en parlant de nourriture, je tiens à vous rassurer si vous êtes douillet du palais comme moi : la nourriture n’est pas piquante. Enfin, certains plats sont piquants mais c’est généralement spécifié sur le menu et lorsqu’il y a une sauce spécifiquement piquante, ils la mettent dans un petit pot à côté. Rien à craindre !


SPOT 05 - CALAKMUL

Se rendre à Calakmul n’est pas une mince affaire. Le réseau dans cette région y insuffisant, voire même inexistant pour espérer charger un GPS en 4G. Regardez bien où est le chemin d’accès à la zone archéologique avant de partir. Il faut savoir que ce chemin est à 45 minutes de Xpuyil qui est la plus grosse ville à proximité, celle où vous aurez le plus de chances de trouver un hôtel. Une fois à l’entrée de ce chemin, il y a plusieurs péages et une route d’encore 1h30 environ avant d’arriver à la cité maya en elle-même. Alors, si vous souhaitez être les premiers sur le site, prévoyez bien ces temps de route.

C’est également sur cette route d’accès que vous aurez peut-être la chance de croiser des animaux sauvages (un jaguar, qui sait ?). C’est donc en vous y rendant au crépuscule, et en roulant tout doucement que vous maximiserez cette chance.

L’entrée sur le site maya coûte 10€ par personne. C’est une zone archéologique exceptionnelle et perdue dans la jungle. C’est le site le plus excentré de l’itinéraire alors est-ce que ça vaut le coup de faire autant de route juste pour ça ? La réponse est oui.

C’est un des derniers sites maya où il est possible de grimper au sommet. Et la vue sur ce fameux sommet est époustouflante : la jungle à perte de vue.

C’est aussi le seul site maya que nous ayons fait qui est vraiment au coeur de la foret tropicale. Ce qui en fait un spot incontournable pour appliquer les apprentissages de Martine et débusquer quelques espèces animales. Cela n’a pas loupé ! Au détour d’un chemin, un bruissement soudain se fait entendre en haut des arbres. On lève la tête : un singe ! Nous décidons de sortir du chemin balisé pour nous enfoncer un peu dans les bois et là le spectacle s’offre à nous : une colonie de singes grimpant, sautant de branches en branches, s’arrêtant pour manger… Tout ça devant nos objectifs !

Ouvrez bien vos yeux et vos oreilles. Les touristes qui parlaient fort sur le chemin balisé à côté de nous ne se sont pas doutés un seul instant qu’il y avait tous ces singes à quelques mètres d’eux.

SPOT 06 - CAMPECHE

Après plusieurs heures de route, nous voilà à découvrir la ville de Campeche. Inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, les façades aux multiples couleurs nous font tout de suite penser à un décor de cinéma.

Toutes les rues du centre historique sont colorées. En sortant de Campeche intra muros, tu tombes face au Golf du Mexique et là, tu peux voir des pélicans faire leur show et les quais sont une grande esplanade pour faire du sport : courir, vélo, skate…

Pour profiter au maximum des richesses de Campeche, nous avions choisi un hôtel en plein centre : l’hôtel Lopez. Cela nous a permis non seulement de sortir en ville facilement mais aussi d’avoir un hôtel sans humidité, sans insectes, avec de l’électricité… Après plusieurs jours près de la jungle, ce n’est pas négligeable !


SPOT 07 - UXMAL

En arrivant à Uxmal, nous avons découvert que l’hôtel était directement à l’entrée du site maya ! C’est parfait pour nous qui aimons se lever tôt pour être les premiers dès l’ouverture. L’hôtel que nous avions choisi est The Lodge Uxmal.

En effet, le lendemain matin, nous étions les premiers à entrer dans la cité maya d’Uxmal. Attention, les sacs à dos ne sont pas autorisés à l’intérieur. Nous avions donc seulement nos appareils photo sur nous.

À chaque entrée d’un vestige maya, vous verrez qu’il est écrit qu’il faut payer une taxe pour faire des photos et des vidéos à l’intérieur. Nous l’avons demandé à chaque lieu où nous sommes allés mais les personnes aux guichets nous répondaient toujours que ce n’était pas nécessaire… En tout cas, ne soyez pas étonnés si on vous le demande.

Le site d’Uxmal est complètement différent de Calakmul. Il y avait très peu de jungle et il y a vraiment un chemin touristique à suivre. Il y a par contre beaucoup plus de dessins sur les monuments ! Chaque vestige est une pièce artistique : la pierre est gravée pour faire apparaitre des représentations. Les monuments sont aussi beaucoup plus entretenus (voire un peu trop parfois quand on voit le béton tout neuf qui dénote du reste…).

Sans guide, la visite est assez courte : en une matinée, nous avions fait le tour. L’entrée est assez chère : 20€ par personne.


SPOT 08 - CHICHEN ITZA

Comme à notre habitude, nous sommes partis tôt dans l’optique d’être les premiers à l’entrée. Avec quelques imprévus sur la route, nous sommes arrivés à 8h10 alors que Chichen Itza ouvre à 8h. Nous avons eu très peur de nous retrouver dans les longues files d’attente et de louper les précieux instants de l’ouverture.

Heureusement pour nous, la combinaison matin + Covid a fait qu’il n’y avait personne… Nous nous sommes retrouver tous seuls face à la merveille du monde. On a pu prendre notre temps pour faire pleins d’images avec très peu de touristes. Un bonheur !

Evidemment, ce site maya n’a rien à voir avec Uxmal et Calakmul qu’on a fait auparavant. À Chichen Itza, il y a des vendeurs de bibelots tout autour du temple, dans tous les petits chemins… Bref, partout ! C’est un monument à voir : le temple en lui-même est impressionnant car très symétrique et très bien conservé. Mais, ce n’est pas la meilleure expérience maya du séjour…

Nous avons ensuite pris la direction de Valladolid pour faire une pause dans la cenote Zaci qui se trouve en plein centre-ville. Il y a un restaurant associé à cette cenote donc nous avons pu mangé tranquillement un plateau de spécialités mexicaines puis finir l’après-midi dans la cenote. C’était top !


SPOT 09 - LAS COLORADAS

Il est conseillé de visiter Las Coloradas entre 12h et 14h pour que le soleil face ressortir pleinement les couleurs roses des lacs de sel.

Les lacs de sel sont exploités industriellement. C’est pourquoi, la visite est obligatoirement guidée et règlementée. Il est impossible de voir les lacs roses d’une autre façon. Nous nous sommes vus refuser l’entrée à cause de nos appareils photos… Fin de la visite pour nous !

Cependant, nous nous sommes éloignés des fameux lacs roses pour retrouver la côté et nous avons trouvé une petite plage de pêcheurs… Et quelle plage ! La plage de rêve telle qu’on l’imagine : sable blanc, eau turquoise, oiseaux à volonté, aucun touristes. À croire que nous avons eu de la chance de ne pas faire les lacs roses !


SPOT 10 - HOLBOX

Pour accéder à Holbox (se dit Holboche), il faut se rendre à Chiquila : le petit village de pêcheurs qui vous permettra de prendre le ferry. Sur la petite route menant au port, vous trouverez plein de parking pour laisser votre voiture. Ils sont tous au même prix donc, si vous avez de grosses valises, choisissez un parking au plus proche du port.

Une fois au port, il y a deux compagnies de ferry qui proposent des billets pour Holbox. Les prix sont les mêmes également alors choisissez celui qui part en premier.

La traversée dure environ 20 minutes. Comme c’est une île sans voitures, des voiturettes de golf font offices de taxis ! Les routes sont faîtes de sable et de gravier alors si votre hôtel n’est pas à côté du port, je vous conseille vraiment de prendre un taxi. Ce n’est pas très cher et ça vous évitera une galère à tirer votre valise à roulettes dans le sable.

À partir de là, vous êtes au paradis. La vie sur l’île est plus chère que le reste de la péninsule du Yucatan et cela est dû aux nombreux touristes. Moi qui déteste les endroits touristiques, j’ai tout de même adoré Holbox. C’est même un de mes endroits préférés du séjour. C’est si calme et si reposant.

Les meilleurs mojitos du Yucatan se trouvent à Alma Bar. La nourriture y est excellente aussi, tout comme le spot en lui-même : un piscine en rooftop avec vue sur la plage… Que demander de plus ?

DRONE AU MEXIQUE

Tu as peut-être remarqué en regardant nos photos et nos vidéos qu’il n’y avait aucune prise de vues en drone… En effet ! Car même si nous sommes très tristes, c’est interdit. Depuis 2018, seuls les natifs mexicains ont le droit de faire voler un drone au Mexique. Nous avons malgré tout essayé de demander une dérogation qui est revenue négative. Dommage !



BRAND TRIP #3

Plus qu'un simple voyage, nous avons eu la chance d'y porter notre projet : le Brand Trip #3. Le concept ? Donner l'opportunité à des marques françaises d'avoir des photos et des vidéos qualitatives de leurs produits à l'autre bout du monde, pour un prix attractif.

Découvrez un aperçu de notre travail pour ces marques qui ont fait voyager leurs produits.


MONA WATCHES

Entreprise bordelaise prometteuse, Mona nous a fait confiance avec ses montres pour le PACK PHOTO.



CONTRASTE

Jeune entreprise sortant son premier produit : Contraste, un sac photo polyvalent. Contraste nous a fait confiance pour livrer des rushs du produit en situation, à découvrir dans leurs futurs spots publicitaires.

Vous souhaitez participer à notre prochain Trip avec votre marque ? Contactez-nous dès maintenant pour réserver votre place.


NOS VIDÉOS


On espère que cet article vous a plu. Déclenchez l'émotion !

Suivez nos aventures sur les réseaux sociaux !

Facebook : @nwesproductions

Instagram : @nwes.prod

Pour toutes demandes ou informations supplémentaires : www.nwes.fr